Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 22 mai 2018

Editorial 16 janvier 2014

Régions françaises : 22 ou 15 quel intérêt ?

Pourquoi ne pas s’attaquer à une véritable réorganisation administrative ?

Communes (36.681 en 2013), Communautés de communes, Pays, Cantons, Départements, Communautés d’agglomérations, Communautés urbaines, Métropoles, Régions ... Il faudrait peut-être commencer par faire le ménage. Rationaliser ! Et optimiser l’organisation administrative et politique en fonction des besoins de notre monde moderne, de notre humanité mondialisée.

Mais en France les "politiques" préfèrent rester sur des schémas qui les valorisent en terme de pouvoir et qui les chouchoutent financièrement. à‡a donne un cumul à peine croyable de mandats et des institutions poussives (Sénat) et inadéquates (Assemblée nationale) qui au vu de ses rangs très clairsemés est une honte pour la démocratie.

Suggestions : supprimer les communes de moins de 1.000 habitants, par regroupement, supprimer la strate départementale et les cantons en réorganisant l’intercommunalité dans la Région. Et au niveau politique : réduire drastiquement le nombre de députés et de ministres avec des représentations uniques pour deux mandats consécutifs, pas plus.
Appliquer, enfin, le non cumul à tous les étages : un seul mandat et pas plus de deux consécutifs pour re-dynamiser la démocratie participative. Et enfin supprimer la rente sénatoriale à ces centaines de vieux profiteurs qui donnent une triste images de notre République.
Mais...
Bientôt des élections, peu de citoyens iront voter et tout continuera comme par le passé : des promesses avant les élections, la crise qui mange les plus démunis et bientôt le décile suivant et les carriéristes en politique seront réélus pour la Xe fois pour vivre aux frais de la princesse républicaine.
Bon courage. Jacques Solomiac