Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 15 mai 2018

Economie 1er octobre 2008

Qui va payer ?

Il n’est pas besoin de revenir sur les causes ou les conséquences de la crise financière mondiale. Les médias s"en chargent.
Pourtant il est probable que toute la vérité sur cette gigantesque faillite ne soit pas faite. Comme d’ailleurs la finalité de l’origine des fonds pour rembourser les inconséquences des banquiers.

A la question : Qui va payer ? Le plus ordinaire des moteurs de recherche sur l’Internet donne une multitude de réponses :
- le RSA ?
- la récession ?
- la crise de Wall Street ?
- le minimum vieillesse ?
- le trou de la Sécurité Sociale ?
- les délocalisations ?
- ...

La liste pourrait être interminable.

A constater l’état de panique des plus hautes autorités américaines la situation doit être grave.
Le Président français se veut rassurant. Les français ne perdront pas un centime de leur épargne. L’Etat veille.

Avec quel argent ?

Le soutien des banques, des assurances, passera forcement par des apports d’argent public. Et l’argent public c’est l’argent des contribuables.

Un exemple du 30 septembre 2008 : Dexia (Banquier des villes ; banquier des gens). Cette banque qui finance majoritairement les projets des collectivités locales publie des communiqués sur son site internet :

- 30-09-2008 : Dexia lève EUR 6,4 milliards auprès des gouvernements belges, français et luxembourgeois, ainsi ...

- 23-09-2008 : DEXIA SABADELL structure le financement de 60 rames et 302 wagons pour le métro de Madrid

- 18-09-2008 : Dexia : pertes liées à Lehman estimées à environ EUR 350 millions

Pourquoi une perte de 350 millions d’euros nécessite deux semaines après une levée de fonds de 6,4 milliards ?

De l’argent "levé" auprès des gouvernements français, belge, luxembourgeois. Les citoyens vont pouvoir payer.