Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 20 octobre 2018

La vie 6 novembre 2008

Nos enfants nous accuseront

Un film de Jean-Paul Jaud, un documentaire choc sorti au cinéma le 5 novembre 2008. Il faut le voir vite. Il ne restera pas longtemps à l’affiche.

Une vérité qui blesse

Le Chaque année en Europe 100 000 enfants meurent de maladies causées par l’environnement. 70% des cancers sont liés à l’environnement dont 30% à la pollution et 40% à l’alimentation. Chaque année en France, on constate une augmentation de 1,1% des cancers chez les enfants. En France, l’incidence du cancer a augmenté de 93% en 25 ans chez l’homme. Dans un petit village français au pied des Cévennes, le maire a décidé de faire face et de réagir en faisant passer la cantine scolaire en Bio. Ici comme ailleurs la population est confrontée aux angoisses contre la pollution agro chimique. Ici commence un combat contre une logique qui pourrait devenir irréversible, un combat pour que demain nos enfants ne nous accusent pas.

Le film est ce qu’il est. Un documentaire qui ne va pas au bout de notre responsabilité. Mais le film a le mérite de nous interpeller. Il faut que ça cesse. Notre silence est meurtrier.

A voir.

Réactions : envers et contre tout

L’Uipp (Union des industries de la protection des plantes) réagit à la sortie du film (Publié le 06/11/2008)
L’Uipp, « reconnait le droit à Jean-Paul Jaud de s’exprimer en son nom mais remet en cause le contenu scientifique partial de ce film ». Dans un communiqué, l’Union rappelle que l’utilité des produits phytopharmaceutiques est prouvée.

« L’agriculture biologique, mise en avant dans le film, représente moins de 2% de l’agriculture française. Aujourd’hui, ce type d’agriculture est complémentaire de l’agriculture conventionnelle, mais ne peut en aucun cas faire face au défi alimentaire mondial » souligne l’Uipp.

« 4 000 études scientifiques ont été publiées sur les causes des cancers. à€ ce jour, la communauté scientifique considère qu’il n’est pas possible d’établir un lien entre pesticides et cancer » ajoute l’Uipp. Elle insiste sur la sécurité du consommateur : « Les pesticides font l’objet de procédures d’évaluation longues et complexes, tout comme les médicaments. »

Source : Terre-net Média

Et pourtant... selon la MSA

La Mutualité sociale agricole (MSA) considère que le risque phytosanitaire est un risque important pour les populations agricoles dont elle assure la prévention.
Les produits phytosanitaires (pesticides) sont des produits chimiques employés pour protéger les cultures des insectes, moisissures et végétaux nuisibles. Ils peuvent être toxiques pour l’homme. Des multi-expositions fréquentes et l’association de plusieurs produits (dont l’effet synergique est inconnu) peuvent entraîner des conséquences sur la santé des personnes en contact, conséquences difficiles à évaluer à long terme, plus aisées à appréhender à court terme (effets aigus et subaigus).

la MSA a mis en place Phyt’attitude en 1997 : voir document complet

À lire aussi : Le site du film