Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 22 janvier 2019

Culture 6 mai 2007

Giroussens et céramique

Depuis 1990, le marché des potiers de Giroussens rassemble chaque dernier week end d’avril plusieurs milliers de visiteurs.
L’édition 2007 n’a pas failli et 70 céramistes sont venus exposer en compagnie d’une météo propice. Cette année le pays invité était l’Espagne. Plus d’une dizaine de potiers espagnols étaient présents.

Giroussens est connu pour sa production de terre cuite peinte et vernissée au plomb dès le début du 16e siècle. A cette époque il existe une trentaine de potiers à Giroussens. Trois siècles plus tard les fours sont détruits et la production cesse. En 1991, la poterie renaît grà¢ce à l’association Arts et Poteries de Giroussens.

Giroussens c’est aussi la mémoire vivante de Lucie BOUNIOL (1896 - 1988)

Née en 1896 au chà¢teau de Giroussens elle étudie le dessin à l’Ecole des Beaux-Arts de Marseille, puis quatre ans plus tard elle s’inscrit dans l’atelier de sculpture de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris.

La guerre de 1914-1918, lui vaut plusieurs commandes de monuments funéraires. Au début des années 1920 elle entre dans l’atelier d’Antoine-Emile Bourdelle puis dans celui de Paul Landowski. En 1921 et 1924, elle présente ses oeuvres au Salon des Artistes Français à Paris, et en 1930 au Salon d’Automne. En 1937 à l’occasion de l’Exposition Universelle, la ville de Paris lui commande une fontaine.

Logée dans un appartement du Palais-Royal, Lucie Bouniol fait la connaissance de l’écrivain Colette lorsque cette dernière s’y installe en 1938. Ces deux femmes entretiendront une correspondance durable, qui se poursuivra même durant la guerre, alors que Lucie est retournée dans le Tarn avec ses deux jeunes filles.

Après la guerre Lucie Bouniol revient à Paris et participe en 1951 au 67ème Salon du Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris. A partir de 1954 elle devient membre du Club International Féminin, avec lequel elle participe à de nombreuses expositions, aussi bien en France qu’à l’étranger. En 1973 elle expose à la galerie Hélène Appel à Paris. Lucie Bouniol décède à Giroussens le 31 janvier 1988. L’Association Arts et Poteries de Giroussens anime sa mémoire.

Plus d’infos sur le site de l’association Terre et Terres