Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 13 décembre 2017

La vie 2 mars 2007

Gérer son stress : c’est possible !

Le stress est une réaction normale de l’organisme à une stimulation extérieure physique, psychique ou sensorielle.
Le stress est "produit" pour faire face à des événements imprévus et pour s’adapter à des changements importants de la vie.

Le stress résulte de la confrontation de l’individu avec les situations émotionnelles qu’il rencontre (relations humaines, contexte familial, travail, etc).
Le stress n’est pas une maladie. C’est un état qui stimule l’organisme pour faire face à un changement qui s’impose à lui. C’est en quelque sorte une compensation physiologique qui permet de conserver une situation d’équilibre.
Lorsque cet état d’équilibre est rompu (la goutte qui fait déborder le vase) la réaction est disproportionnée : violence, dépression, maladie, ...

JPEG - 48.1 ko
Le stress vu par Illustration.fr

Pour éviter le chaos des méthodes de gestion du stress sont disponibles et peuvent être utilisées par tous. Un stress (sans excés) bien géré est stimulant. Ces méthodes permettent en particulier de maintenir un niveau de stress pour être "bien" (ou rester performant) dans toutes les situations.

Les méthodes de gestion du stress supposent que les émotions, et le comportement humain, sont influençables par l’information et la prise de conscience. Selon l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité), "si une personne modifie son évaluation d’une situation jugée stressante, et relativise son incapacité à y faire face, ses réactions biologiques s’en trouveront atténuées".

Approche de quelques méthodes :
- Rechercher et connaître l’origine du stress. C’est indispensable pour commencer à "combattre" ces sources encombrantes.

- Organiser son temps, gérer les priorités, vivre le moment présent. Si le stress est généré par du surmenage il faut commencer par organiser ses activités et ne pas vouloir faire 10 choses quand on a le temps d’en faire 2. Qu’est ce qui est urgent ? Prioritaire ? Indispensable ? Notre vie est polluée par des tà¢ches qui n’ont pas de sens et qui ne nous apportent rien. Après une dispute, un conflit, il est plus urgent de penser au moment présent et de le vivre pleinement. penser sans cesse à ce qui est passé ne permettra pas de remonter le temps et de reconsidérer la situation qui a été mauvaise. Les prochaines épreuves peuvent mieux être gérées (en douceur). Ce qui est passé est fini. Il ne faut en garder qu’un enseignement pas des remords.

- S’imposer de ne pas être toujours négatif. Il y a souvent dans les questions qui sont posées des conotations négatives (Tu n’as pas sorti la poubelle ?). Pourquoi l’approche de ces interrogations ne seraient pas positives ? (As tu sorti la poubelle ?). Cette deuxième formulation ne sera pas perçue comme un reproche. Eviter d’être, à priori, négatif c’est changer de mode de vie. Toute situation apporte une information et permet de "rebondir". C’est un enseignement bénéfice.

Pour améliorer la situation

- Avoir des pensées positives. C’est plus facile à dire qu’à faire. Mais cela ne coûte rien d’essayer.
- Apprendre à respirer. La respiration abdominale est efficace : inspirer en gonflant son ventre et expirer en abaissant les épaules. Faire cet excercice calmement en prenant conscience de l’air qui circule. La pratique de cet exercice (quelques minutes) peut se faire partout : chez soi, au bureau, en voiture (à l’arrêt) et avant ou après toute situation succeptible de générer du stress.
- D’autres approches peuvent apporter du confort : la méditation, la sophrologie, ...

Et en général adopter une bonne hygiène de vie est la meilleure attitude pour favoriser une bonne gestion du stress.

JS