Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 21 juillet 2018

La vie 24 juin 2008

Dépassements d’honoraires

La santé manque d’éthique en France. Les dépassements tarifaires représentent 6 Milliards € en 2006 (médecins 2 Mds + dentistes 4 Mds).

Plusieurs facteurs concourent à l’inflation des honoraires médicaux. L’IGAS les cite dans son étude de 2007 :
- L’inertie des organismes d’assurance maladie dans la répression des anomalies tarifaires.
- Les carences de l’assurance maladie dans l’information des assurés sociaux.
- Le non respect par les médecins des obligations d’information sur les honoraires pratiqués.
- La complexité du dispositif tarifaire de la convention que le Conseil de l’Ordre a qualifié de « labyrinthe ».
- La difficulté pour les usagers de résister aux exigences financières de leur médecin.
- L’absence de réelle régulation qu’instaure la liberté des honoraires (éventuellement les abus) dans la norme.

Quelques exemples de dépassements :
- Ophtalmologie + 53 %,
- Chirurgie : + 54 %,
- Rhumatologie : + 54 %,
- Dermatologie : + 58 %,
- Psychiatrie : + 58 %,
- Gynécologie : + 60 %,
- Neurochirurgie : 72 %,
Source : IGAS, données 2007

Des tarifs en forte hausse pénalisent les ménages modestes. Le "trou" de la Sécurité Sociale n’en finit pas de se creuser. Les mesures prises par les Ministres en faveur de la santé n’aboutissent à rien. Sauf à repenser, sans cesse, un système inopérant qui ne se souci que trop peu du bien être des français.

Comme sur d’autres registres de la vie courante il faudrait que les citoyens s’organisent pour défendre leur statut de consommateur. C’est bien finalement celui qui consomme qui a le pouvoir de faire évoluer les choses.