Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 13 décembre 2017

Bel et indispensable ouvrage de pollinisation
© Photo : Jacques Solomiac

Editorial 31 mai 2014

Démocratie ou oligarchie ?

Français et fier de l’être je vivais en démocratie. Les derniers dérapages connus de nos élites politiques, l’enracinement de quelques fossiles (plusieurs décennies pour certains), homme ou femme, dans nos institutions, me laissent à penser que nous ne vivons plus en démocratie mais sous un régime d’oligarchie.

Sans remonter aux Républiques précédentes, la Ve nous a offert quelques belles bavures, faux pas et autres exemples de corruption. Sans parler des suicides de ceux qui devenus gênants empêchaient le bon déroulement de la mascarade.

Les grands partis politiques français viennent de faire la preuve, ces trois dernières décennies, de leur incompétence à gouverner avec éthique le pays que nous leur avions confié. Tous ceux qui ont dirigé la France ont montré leurs faiblesses et se sont accrochés au pouvoir. Et Présidents, Premiers Ministres, Ministres, ... Ils ont souvent montré de très mauvais exemples.

Finalement la lutte est à¢pre pour arriver au pouvoir quand seul l’intérêt personnel l’emporte sur l’intérêt général et les fondements même de la république démocratique.

Accaparer le pouvoir, répartir les postes à ceux, famille ou copains, qui serviront bien et se serviront au passage, tricher à son profit, amasser des biens personnels dans l’exercice de son mandat ... Sont autant de manquements qui font que l’abstention est en permanente évolution vers des records et que les votes des rares motivés se portent sur l’extrême droite.

Le dictionnaire Larousse dit que l’oligarchie c’est : Un système politique dans lequel le pouvoir appartient à un petit nombre d’individus constituant soit l’élite intellectuelle (aristocratie), soit la minorité possédante (ploutocratie), ces deux aspects étant fréquemment confondus...
Et/ou : l’accaparement d’un pouvoir ou d’une autorité par une minorité.

On en est pas si loin !? Jacques Solomiac