Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 1er décembre 2017

Bel et indispensable ouvrage de pollinisation
© Photo : Jacques Solomiac

Editorial 25 janvier 2010

Cynisme social

Plus la situation économique se détériore plus les écarts se creusent entre les riches et les pauvres. Les nantis, les copains des gouvernants sont de mieux en mieux servis alors que ceux qui perdent leur travail sombrent dans un abime terrible de la misère.

Cynique 1

Le gouvernement avait confirmé, mardi 19 janvier, que M. Proglio, le nouveau PDG d’EDF, nommé par le Président de la République, cumulerait deux salaires : comme patron d’EDF, 1,6 million d’euros par an et comme président non exécutif de Veolia, son ancienne entreprise, 450.000 euros par an. Un peu plus 2 millions d’euros au total.

Depuis M. Proglio est revenu sur ses prétentions et n’acceptera que les 1,6 millions d’EDF. Pour Veolia il se contentera probablement que des "jetons de présence".

Le cynisme de cette situation a été illustré par tout le cinéma qui a été fait pour stigmatiser cet épisode économico-politique français ridicule. Comment peut on être à la fois patron d’un établissement Public et d’une grande entreprise privée ?

L’Etat possède 84,6% d’EDF. Il choisit donc son patron. Les ministres, Mme Lagarde en tête, ont d’abord défendu M. Proglio, puis ont fait comme s’ils n’avaient jamais rien dit et rien vu avant d’approuver le fait du prince. Le Président de la République a demandé à M. Proglio d’abandonner le salaire de Veolia. Affaire close.

Cynique 2

La multinationale Total déclare plusieurs milliards d’euros de gains tous les ans. Pour les 9 premiers mois de 2009 le résultat net consolidé du groupe Total est de 6,522 milliards d’euros contre 11,8 milliards pour les 9 premiers mois de 2008 (voir plus >ICI). Une entreprise qui n’est pas au bord de la faillite.

Cynique le patron de Total n’annoncera les résultats définitifs pour l’ensemble de l’exercice 2009 (qui seront très bons) qu’au mois de mars 2010.

Il ne faudrait pas que ces très bons résultats soient publiés avant que soit annoncée la décision de fermer la raffinerie de Dunkerque qui mettrait 780 personnes au chômage. Annonce qui pourrait être faite le 1er février 2010.

Avec tout son argent accumulé Total pourrait réaménager sa raffinerie de Dunkerque pourriez vous penser ? La rendre plus compétitive ? Défendre et développer l’emploi ...?

Il ne faut pas conclure ce message. Il faut qu’il ouvre une voie de réaction.

M. Proglio n’est pas le seul à gagner beaucoup d’argent :
- Gérard Mestrallet de GDF gagne 3.230.360 euros par an ;
- Louis Gallois d’EADS gagne 2.445.500 euros par an ;
- Jean-Cyril Spinetta d’Air France gagne 1.800.000 euros par an ;
- Didier Lombard de France Telecom gagne 1.632.100 par an ;
(Selon le Journal du dimanche du 24 janvier 2010) toutes ces entreprises ont l’Etat comme actionnaire.

Un travailleur "ordinaire" qui a parfois un travail dur et pénible vaut-il si peu par rapport à ces patrons évoqués ci-dessus ?

Posons nous la valeur des hommes ? La valeur du travail ?

Jacques Solomiac