Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 4 juillet 2019

Meilleurs voeux
© Photo : Jacques Solomiac 2018

Editorial 28 décembre 2018

Bonnes fêtes et belle année 2019

L’année qui se termine a eu le mérite de faire prendre conscience aux habitants de la planète Terre que la nature serait, quoi qu’il en soit, toujours la "patronne".
Terribles incendies provoqués par des sécheresses trop longues, tsunamis, pluies intenses et imprévisibles, vents violents parfois déclinés en tornades, ouragans, etc.
Les citoyens, ici et ailleurs, se rendent compte que les discours des COP successives ne sont pas suivis d’effets et que seule l’envie de développer toujours plus notre société pour gagner encore plus d’argent conduit le monde vers la disparition de l’humanité.

Bien évidemment il ne faut pas oublier la multitude de belles initiatives, généreuses pour les humains, respectueuses pour la Planète et la biodiversité. Mais le rouleau compresseur des multinationales marque son empreinte indélébile partout sur les sols, dans les océans, au profit du Dieu argent qui se moque bien de savoir si la biodiversité s’appauvrit.

Continuons a alimenter l’espoir qu’un véritable changement nous aidera à enfin évoluer vers des vies plus simples, plus douces pour l’environnement et qui feront prendre conscience que le bonheur est aussi là, près de nous. Qu’il n’a pas besoin d’un gros véhicule, d’une grande maison et de longs voyages pour s’exprimer dans l’harmonie et le partage.

Belle et bonne année 2019. Jacques Solomiac