Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 13 décembre 2017

Bel et indispensable ouvrage de pollinisation
© Photo : Jacques Solomiac

Editorial 24 octobre 2010

Au delà des retraites, l’injustice

Les manifestations qui se répétent, cet automne 2010, le blocage des raffineries, les jeunes lycéens dans la rue stigmatisent autre chose que les nouvelles dispositions pour la retraite par répartition.

L’affaire "Bettencourt", l’arrogance des "politiques", la crise sévère de l’emploi, concourent plus encore que la crise financière à rà¢ler.

Des sondages ou des comptages pour manipuler les citoyens

Le Figaro (journal de droite) publie un sondage favorable au gouvernement aussitôt Marianne ou l’Humanité publient des sondages défavorables. Et tout ça à une vitesse qu’il est impossible de suivre.

Le comptage des manifestants est lui aussi symptomatique de la bétise dans laquelle nous tiennent les autorités, les syndicats et les médias qui répétent sans plus de manière tout ce qui leur est rapporté.

Tout va mal

Il semble bien que tout aille mal pour les plus défavorisés et les classes dites "moyennes". Les prix à la consommation, contrairement aux indices de Madame Lagarde, s’envolent au point que tous les aliments de bases sont chers : pomme de terre entre 1 et 2 euros le kilo, pain à 1 euro la baguette, les légumes et les fruits qui sont innaboedables, etc.

Les primes d’assurances sont de plus en plus chères, il est difficile de se faire soigner pour les plus pauvres qui font l’impasse sur la paire de lunette ou la prothèse dentaire qui pourtant serait nécessaire. les complémentaires santé sont hors de prix et la précarisation des emplois ne permet plus d’y souscrire pour bon nombre d’employés mal payés.

L’emploi aux abonnés absents

Qui n’a pas, dans sa famille, ses amis proches, des personnes qui cherchent du travail ou des personnes qui font par défaut un travail pour "manger" ?

Un bac +5 embauché pour faire un travail de classement payé au Smic c’est une honte.

Il y a depuis longtemps en France un problème de formation et d’emploi. Il ne suffit pas de croire que tout est figé et que dans l’hexagone nous sommes les meilleurs.
Parler de mieux organiser le paiement des droits à la retraite c’est bien et indispensable. Trouver du travail pour tous ceux qui sont en capacité de travailler serait mieux. Même si à priori ce ne sera pas simple.
Est-il indispensable d’envoyer nos enfants à l"école jusqu’à 28 ans pour qu’ils occupent des emplois précaires et mal payés ?
Et pendant ce temps il est impossible de faire réparer correctement une fuite d’eau (plombier débordé, pas interressé par les petits travaux et parfois incompétent car mal formé).

Du rêve à l’injustice

Partout dans le monde chacun veut être mieux et vivre comme nous leur avons montré que nous pourrions tous vivre. C’était une utopie. Les chinois ne seront pas tous riches, les arabes des pays du Golfe ont leurs pauvres, les brésiliens ont eu Lula mais restent pour beaucoup dans les favelas.

L’injustice perçue et subie c’est la disparité entre la vie des très riches et celle des pauvres. L’écart se creuse et au delà le nombre des pauvres grandit aussi vite que la richesse des plus nantis grandit.

L’injustice c’est que le pouvoir est au service des nantis. Ecouter l’actualité c’est entendre que la justice est au service de M. Tapie, Mme Bettencourt, des puissantes sociétés qui ont tous les droits, ... C’est un peu le sentiment que doit avoir l’opinion maintenant.

Les patrons du CAC40 sont trés riches et proches du pouvoir, les banques font, malgré la crise, d’énormes profits, mais ne baissent pas les frais bancaires de nos opérations. Les élus de la République sont nombreux, bien payés et cumulent le plus souvent des fonctions bien rémunérées. La fin de l’injustice ce serait peut-être le partage (un peu) de cette richesse accumulée dans les mains d’un cercle privilégié et intouchable.

C’est peut-être ce message que veulent faire passer ceux qui bloquent les raffineries, ne ramassent pas les poubelles, ...

Jacques Solomiac