Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 13 décembre 2017

La vie 9 avril 2017

9 Avril

Dicton : « A la Saint-Gautier, jamais le jour entier ne passe sans quelques giboulées »

C’est la fête de : Gautier, Vadim, …

Œuvre des poètes du calendrier républicain : Ruche

Sagesse : La haine est une auto punition. Hosea Ballou.

Du ciel à la terre :
Soleil 2017 Gap : 7h 00, 20h 13 ; soleil puis nuageux ; (Pluv. 185,6 mm) ; temp. : 6,4°/23° (H : 85%) Phase lunaire, Gibbeuse croissante, croissante, descendante. Au jardin, jour racine. Dans le Sud, planter la patate douce directement en place (à butter après la sortie des pousses) ; ailleurs, démarrer les tubercules dans des caissettes, au chaud ; les pommes de terre de conservation, à 10 cm de profondeur, à butter quand les plants feront 20 cm ; le topinambour. Terminer les plantations d’échalote rose et d’ail rose ; éclaircir les semis de légumes racines (carottes, radis...). Repiquer les céleris-raves semés début mars. Mettre en place les poireaux.

Soleil 2016 Gap : 7h 00, 20h 13 ; nuageux avec éclaircies ; (Pluv. 213,8 mm) ; temp. : 1,9°/14,6° (H : 84%) ; Phase lunaire, Premier croissant, croissante, ascendante. Au jardin, jour fruit. Semer des petits pois nains ; à butter quand les plants auront plus de 15 cm de haut ; la morelle de Balbis en godets, sous chà¢ssis ; à planter au jardin à partir de mi-mai ; pastèques, courges et courgettes, au chaud, en couvrant d’une vitre jusqu’à la levée. Greffer les fruitiers en couronne avec les greffons prélevés cet hiver.

Soleil 2015 Gap : 7h 00, 20h 13 ; soleil, (Pluv. 154,1 mm) ; temp. : -0,3°/20,3° (H : 67%) ; Phase lunaire, Gibbeuse décroissante, décroissante, ascendante. Au jardin jour feuille ; Repiquer, planter ou éclaircir les salades, les épinards, les choux, les aromatiques et le persil. Tailler les haies. Tondre et scarifier la pelouse. Diviser les touffes d’oseille à¢gées et replantez directement en place. Tailler le thym et le romarin.

Soleil 2014 Gap : 7h 00, 20h 13 ; soleil voilé puis soleil (Pluv. 355,3 mm) ; temp. : 0,5°/20,7° (H : 79%) ; Phase lunaire : Gibbeuse ascendante, descendante, croissante. Au jardin, jour feuille. Repiquer choux, les salades et le basilic. Planter les aromatiques.

Soleil 2013 Gap : 7h 00, 20 13 ; soleil puis nuageux ; temp. : -2° ; Phase lunaire, Dernier croissant, ascendante, décroissante. Au jardin, jour feuille.

Ce jour là  :
- 1821 : Charles Baudelaire est né à Paris.
Poète controversé et violemment attaqué de son vivant, Charles Baudelaire a été salué après sa mort comme "Le vrai Dieu" (Arthur Rimbaud), "Le premier surréaliste" (André Breton), "Le plus important des poètes" (Paul Valéry), "Le plus grand archétype du poète à l’époque moderne et dans tous les pays" (T.S. Eliot). Baudelaire est aussi considéré comme le chef de file des décadents (Charles Cros, Germain Nouveau, Huysmans), le maître à penser des symbolistes (Ghil, Samain, Moréas). En bref, par son œuvre novatrice et provocante, Baudelaire incarne à lui seul la modernité littéraire.
Il meurt le 31 août 1867 à Paris

- 1872 : Léon Blum est né à Paris d’une famille israélite alsacienne. Reçu à l’École normale supérieure, puis auditeur au Conseil d’État, cet esthète était aussi un militant du parti socialiste de Jaurès. En 1919, il fut élu député de la Seine. Il s’affirma au congrès de Tours, en décembre 1920. Aux législatives de 1928, il fut battu par Jacques Duclos et ne retrouva un siège qu’en 1929 à Narbonne. En avril 1936 la S.F.I.O. enleva 149 sièges et Léon Blum devint le chef du premier parti de France. Le 6 juin 1936, il présente un gouvernement de Front populaire, soutenu par le parti communiste. Deux jours plus tard, les « accords Matignon » donnèrent aux travailleurs la semaine de 40 heures, quinze jours de congé payé par an, les conventions collectives, une augmentation des salaires. Mais la situation économique et financière continua de se dégrader : dévaluation de 25 % du franc en septembre, grèves et occupations d’usines en novembre, augmentation des prix et épuisement des fonds publics. Mis en minorité le 21 juin 1937, Léon Blum présenta la démission de son gouvernement.
Bouc émissaire des malheurs de la France après la défaite de juin 1940 ; il fut interné à Chazeron et à Bourrasol puis traduit devant la Cour de Riom pour avoir « affaibli et démoralisé le pays ». Livré aux Allemands, en 1943, il fut déporté. à€ son retour en France, il fut accueilli comme un sage, presque comme un prophète. Mais il appartenait au passé et, après janvier 1947, il se retira dans sa maison de campagne, où jusqu’à sa mort, le 30 mars 1950, à Jouy-en-Josas, il continua de rédiger l’éditorial du Populaire.

- 1895 : Michel Simon, de son vrai nom François Joseph Simon, est né à Genève.
La carrière théà¢trale de Michel Simon va aller de succès en succès (il joue William Shakespeare, George Bernard Shaw, Luigi Pirandello, Oscar Wilde, Maxime Gorki, Édouard Bourdet et Henri Bernstein). S’il se révèle « inclassable » (comique, dramatique, tragique, vaudeville, etc.), il s’affirme principalement dans la comédie (plus de 150 pièces entre 1920 et 1975).
C’est le cinéma qui va lui apporter en 1925 une immense popularité. Il débute d’abord en jouant aux côtés de Ivan Mosjoukine dans Feu Mathias Pascal, de Marcel L’Herbier, d’après Pirandello, et presque en même temps en participant à un film réalisé en Suisse, avec Jean Choux, La Vocation d’André Carel, … et : Le vieil homme et l’enfant (Oscar d’argent), la passion de Jeanne d’Arc, Boudu sauvé des eaux, Quai des brumes,...
Il meurt le 30 mai 1975 à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne).

- 1902 : Théodore André Monod est né à Rouen. Naturaliste voyageur, Théodore Monod est avant tout le scientifique et l’explorateur du plus grand désert du monde : le Sahara.
Sa curiosité le conduit à parcourir des milliers de kilomètres pendant 70 ans à travers le Sahara et à réaliser la première géologie de l’Adrar de Mauritanie.
En 1940, ses découvertes en botanique, en préhistoire, en zoologie le poussent à fonder à Dakar un organisme scientifique, l’Institut Français d’Afrique Noire, l’IFAN.
Membre de l’Académie des Sciences, il ne sera découvert du grand public qu’en 1989, grà¢ce au film « le vieil homme et le désert », réalisé par Karel Prokop.
Pour la première fois sur le petit écran, les téléspectateurs découvriront cet homme passionné parcourant les dunes à la recherche de la fameuse météorite de Chinguetti en Mauritanie.
Théodore Monod est l’auteur de nombreux ouvrages dont le plus célèbre est Méharées. Ce grand humaniste et homme de foi laisse le souvenir d’un des savants les plus doués et le plus attachant du vingtième siècle.
Il meurt le 22 novembre 2000 à Versailles