Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 13 décembre 2017

La vie 24 décembre 2016

24 décembre

Dictons : « Plus la lune est claire à Noà« l, plus de pommes belles). » ; « Entre Sainte-Adèle et Saint-Vincent, les gelées ont plus de mordant. » (Aquitaine)

C’est la fête de : Adèle, Delphin, Noémie, Naomi, Noam, …

Œuvre des poètes du calendrier républicain : Soufre

Sagesse : Si on vous dit qu’on vous hait pour ce que vous êtes, répondez que cela vaut mieux que d’être aimé pour ce qu’on n’est pas.

Du ciel à la terre :
Soleil 2016 Gap : 8h 10, 17h 00 ; soleil, vent ; (Pluv. 864,7 mm) ; temp. : -4°/11,6° (H : 78%) Phase lunaire, Dernier croissant, décroissante, descendante. Au jardin, jour fleur. Installer des bulbes d’amaryllis dans des pots, enterrer les bulbes qu’à moitié et prévoir de grands pots suffisamment lourds pour supporter le poids des hautes hampes florales. Poursuivre la plantation des arbustes à fleurs (comme le lilas) et des rosiers à racines nues (à praliner), sauf s’il gèle. Butter le pied des rosiers buissons en recouvrant le point de greffe, sensible au froid, jusqu’à 10 cm au-dessus de la greffe. Apporter du compost aux massifs de vivaces et couper les inflorescences fanées pour en faire des bouquets secs. Tailler les glycines et les clématites à floraison estivale, sauf s’il gèle.

Soleil 2015 Gap : 8h 10, 17h 00 ; nuageux avec éclaircies (Pluv. 759,8 mm) ; temp. : 2,3°/11,2° (H : 70%) ; Phase lunaire, Gibbeuse croissante, croissante, ascendante. Au jardin, jour racine. Semer des radis ronds, des carottes courtes, ou encore des oignons de couleur, tous sur couche chaude ou sous chà¢ssis.

Soleil 2014 Gap : 8h 10, 17h 00 ; soleil ; pluviométrie : 1020,6 mm ; temp. : -5,5°/14° (H : 68%) ; Phase lunaire : Premier croissant, ascendante, croissante. Au jardin, jour racine, périgée, ne pas jardiner. Dégermer les pommes de terre.

Soleil 2013 Gap : 8h 10, 17h 00 ; couvert et pluie (1.492 mm + 4 mm) ; temp. : 4,3° (H : 98%) ; Phase lunaire, Dernier quartier, descendante, décroissante. Au jardin, jour fruit. Il est possible de tailler les arbres fruitiers jusqu’au 30. Penser à cicatriser les coupes.

Soleil 2012 Gap : 8h 10 17h 00 ; temps clair à couvert ; temp. : -3° ; Lune, Gibbeuse, ascendante, croissante.

Ce jour là  :
- 1887 : Louis Jouvet est né à Crozon, Finistère.
Acteur protéiforme, Louis Jouvet est devenu une référence pour des générations de comédiens. En 1913, il intègre le théà¢tre du Colombier où il joue tous les rôles : de l’acteur au décorateur en passant par celui de régisseur et d’assistant. Rien n’est facile pour ce provincial affublé d’un bégaiement qu’il corrige par un phrasé syncopé, qui deviendra un atout. En 1922, Louis Jouvet se lance dans l’aventure en fondant sa propre troupe, avec laquelle il monte ’Knock ou le triomphe de la médecine’. Son interprétation du docteur charlatan fait autorité, son jeu austère impressionne. Dès 1927, il se rallie à Georges Pitoà« ff, Charles Dullin et Gaston Baty pour former le Cartel des Quatre, prônant une nouvelle façon d’aborder la mise en scène et mettre en valeur les pièces modernes. En 1935, Louis Jouvet est à la tête de l’Athénée où il y joue du Molière comme du Jean Giraudoux, tout en honorant le cinéma de sa présence dans de nombreux films. Durant la Seconde Guerre mondiale, des liens ambigus avec le régime de Vichy lui sont reprochés ; il part en tournée en Argentine pour revenir en 1945 à son théà¢tre. Sa vie s’achève sur un triomphe, lorsqu’il reçoit la Légion d’honneur en 1950.
Il meurt le 16 août 1951 à Paris d’un infarctus dans son théà¢tre. Extrait de Evène.

- 1919 : Pierre Soulages est né à Rodez, Aveyron.
Arrivé à Paris à 18 ans, les peintures de Cézanne et de Picasso agissent chez lui comme un catalyseur. Dès 1948, Soulages intègre un atelier parisien dans le quartier de Montparnasse où il prépare ses premières expositions à Paris et à Berlin. Avec son travail original, il parvient à s’intégrer dans le cercle des premiers peintres abstraits, tels Auguste Herbin ou FrantiÅ¡ek Kupka.
De 1949 à 1979, il expose successivement à Paris, New York, Londres, Sao Paulo, Copenhague, …, puis au centre Georges Pompidou en 1979, avec ses toiles, où le noir domine, abstraites et sombres, sont présentées pour la première fois, révélant alors la puissance de ce qu’il appelle l’’outre-noir’. Il réalise les 104 vitraux de l’abbatiale de Conques de 1987 à 1994. Le Guggenheim Museum et le Museum of Modern Art de New York, la Tate Gallery de Londres ainsi que le Musée National d’Art Moderne de Parisachètent ses œuvres dès les années 1950. A l’origine très marquée par le style abstrait, sa peinture fait la part belle au rythme pictural, à la lumière et à la notion de ’noir-lumière’. En 2014, le Musée Soulages ouvre ses portes à Rodez, ville de sa naissance.