Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 11 décembre 2017

La vie 22 juin 2017

22 Juin

Dictons : « à€ la Saint-Alban, on peut poser ses vêtements » ; « C’est le mois de juin qui fait, c’est le mois de juin qui fait le pain, c’est le mois de juin qui fait le grain » (Nièvre).

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe

C’est la fête d’Alban, Albane, Albe, Thomas More (patron des avocats, des enfants adoptés, des mariages difficiles, des politiciens et des hommes d’état…), …

Œuvre des poètes du calendrier républicain : Véronique

Sagesse : Ne fais pas le malin quand tu accomplis ta besogne, ne fais pas le glorieux quand tu es dans la gêne.

Du ciel à la terre :
Soleil 2017 Gap : 5h 50, 21h 24 ; soleil, orageux l’après midi ; (Pluv. 384,4 mm) ; temp. : 17,7°/32° (H : 98%) Phase lunaire, Dernier croissant, décroissante, descendante. Au jardin, jour racines. Semer panais, carottes de conservation (récoltes d’automne et d’hiver) ; radis de tous les mois et des radis d’hiver (radis noirs, roses, violets, et les radis asiatiques) éclaircir à 15 cm après la levée ; navets ronds à récolter jeunes et des navets pour l’hiver et des betteraves tardives ; rutabagas ou choux-navets, à éclaircir à 30 cm ; oignons blancs primeurs et des oignons à confire (récolte 2 mois après le semis).

Soleil 2016 Gap : 5h 50, 21h 24 ; soleil ; (Pluv. 338,2 mm) ; temp. : 14,8°/32° (H : 91%) ; Phase lunaire, gibbeuse décroissante, décroissante, ascendante. Au jardin jour fruit. Planter les arbustes à fructifications décoratives : callicarpa, aronia, fusain d’Europe, arbousier, argousier, cotonéaster, cornus Kousa, pyracantha ; arroser régulièrement durant l’été et à l’automne pour une bonne reprise. Pincer les melons et les courges, tailler les gourmands des tomates. Semer des courgettes pour la production d’arrière-saison, des concombres, des cornichons, des courges, à raison de 3-4 graines par poquet, dans un sol enrichi avec du compost mûr, maintenir humide jusqu’à la levée ; éclaircir en ne conservant que le plus beau plant de chaque poquet. Semer le maïs doux et les haricots de toutes variétés, ainsi que des pois à grains ridés. Greffer en écusson pommiers, poiriers, pruniers.

Soleil 2015 Gap : 5h 50, 21h 24 ; soleil, (Pluv. 336,1 mm) ; temp. : 11,3°/27,4° (H : 82%) ; Phase lunaire, premier quartier, croissante, descendante. Au jardin, jour fruit. Pincer les concombres, les potirons et les courges ; vous pouvez aussi les marcotter dans une poche de terreau au niveau des noeuds (placez une pierre sur ces marcottes) : ces racines supplémentaires rendront les plants plus vigoureux ; renouveler le paillage. Tailler les melons et les pastèques. Pincer les gourmands des tomates et placez ces déchets de taille sur les choux pour éloigner les chenilles. Tuteurer les aubergines. Tailler les fruitiers : raccourcir les rameaux non productifs et trop vigoureux des pommiers et poiriers palissés, en coupant au-dessus de la 5e feuille, et tailler les cerisiers juste après la récolte ; aussi tailler en vert le pêcher : supprimer l’excédent de végétation inutile afin de concentrer la sève dans les rameaux porteurs de fruits. Taille de la vigne : raccourcir les rameaux portant des grappes en coupant 2 feuilles après la dernière grappe, et tailler à 50 cm les rameaux de remplacement.

Soleil 2014 Gap : 5h 50, 21h 24 ; soleil (Pluv. 440,2 mm) ; temp. : 14,7°/29° (H : 87%) ; Phase lunaire : Dernier croissant, ascendante, décroissante. Au jardin, jour fruit. Semer les concombres, les cornichons, les courges, les haricots, les melons et les pois à grains ridés.

Soleil 2013 Gap : 5h 50, 21h 24 ; soleil ; temp. : 10° ; Phase lunaire, Gibbeuse ascendante, descendante, croissante. Au jardin, jour feuille.

Ce jour là  :
- 1738 : Jacques Delille est né à Clermont-Ferrand.
Abbé sans avoir été ordonné prêtre, enfant naturel, professeur de poésie latine au Collège royal. Une singulière entrée en matière. Jacques Delille a été le chef de file d’une école poétique qui brilla à la fin du XVIIIe siècle et au commencement du XIXe.
Delille remplace Charles de La Condamine le 17 mars 1774 à l’Académie Française il fréquente le salon Necker, est lauréat de l’académie de Marseille à ses débuts dans les lettres et répondit aux discours de réception de Tressan et de Lemierre.
Emprisonné peu de temps sous la Terreur, il se réfugie en Suisse ; il est nommé dans la troisième classe de l’Institut, le 12 décembre 1795 ; mais il n’y siégea pas, et après un échange de correspondance entre ce corps et le poète, la place de celui-ci fut déclarée vacante le 24 janvier 1799. Il rentre en France en 1802 et fait partie de la deuxième classe de l’Institut, à l’organisation de 1803, reprenant ainsi son ancien fauteuil. Hostile aux idées de la Révolution, il est de ceux qui résistèrent au courant d’adulation napoléonienne. Aveugle depuis plusieurs années, il meurt à Paris le 2 mai 1813.