Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 13 décembre 2017

La vie 14 décembre 2016

14 décembre

Dicton : « Brumeuse matinée promet belle journée. »

C’est la fête de : Odile, Mélodie, Agnel, …

Œuvre des poètes du calendrier républicain : Oseille

Sagesse : Vous avez peut-être bonne mémoire, mais êtes-vous assez sage pour savoir oublier ?

Du ciel à la terre :
Soleil 2016 Gap : 8h 04, 16h 55 ; soleil (Pluv. 864,7 mm) ; temp. : -5,2°/11,2° (H : 78%) ; Phase lunaire, Gibbeuse décroissante, décroissante, descendante. Au jardin, jour racine. Réfléchir au potager 2017 : établir le plan des parcelles en respectant la rotation des cultures et la notion de plantes compagnes, définir les parcelles ayant besoin d’être fertilisées et celles sur lesquels tout apport est inutile, voire néfaste ; repérer les nouveautés des catalogues, trier les paquets de semences et commander les graines. Semer des radis ronds, sous abri ou sur couche chaude ; des poireaux sur couche chaude.

Soleil 2015 : 8h 04, 16h 56 ; nuageux avec éclaircies (Pluv. 759,8 mm) ; temp. : 0,4°/9° (H : 77%) ; Phase lunaire, Premier croissant, croissante, ascendante. Au jardin, jour fruit (jusqu’à 15h15). Prélever les greffons sur les pommiers, poiriers et pruniers, s’il ne gèle pas ; choisir des rameaux du diamètre d’un crayon présentant des yeux sur toute la longueur ; couper les extrémités des tiges et lier en bottes identifiées par des étiquettes ; enterrer dans du sable sur les 3/4 de leur hauteur, au pied d’un mur au nord. Cueillir les kiwis dans les régions douces et les agrumes en région méditerranéenne.

Soleil 2014 Gap : 8h 04, 16h 56 ; très nuageux, pluie faible ; pluviométrie : 1018,6 mm (+4 mm) ; temp. : 4,2°/6,4° (H : 76%) ; Phase lunaire : Dernier quartier, descendante, décroissante. Au jardin, jour fruit. Tailler les arbres fruitiers. Arracher et replanter les rejets de framboisiers. Traiter les arbres fruitiers avec du purin d’ortie et de la consoude.

Soleil 2013 Gap : 8h 04, 16h 56 ; soleil, peu nuageux ; temp. : -4,5°/-6° (H : 84%) ; Phase lunaire, Gibbeuse ascendante, ascendante, croissante. Au jardin, jour fruit. Arroser les agrumes toutes les deux semaines.

Soleil 2012 Gap 8h 04, 16h 56 ; Lune, premier croissant, ascendante croissante

Ce jour là  :
- 1503 : Nostradamus (Michel de Nostredame ) est né à Saint-Rémy-de-Provence.
Nostradamus fait des études à Avignon, puis à la faculté de Montpellier pour devenir médecin. D’où il sera exclu à cause de sa pratique de l’activité d’apothicaire, métier manuel, interdit par les statuts de la faculté. En 1533, il s’installe à Agen où il exerce le métier de médecin et rencontre Jules César Scaliger, un médecin italien érudit. Lors de l’épidémie de peste de 1534, le talent des deux médecins est largement reconnu, mais l’Inquisition de Toulouse considère les opinions de son ami trop progressistes, de plus suspect aux yeux de l’Eglise par ses origines juives, ce qui les oblige à fuir Agen. De 1540 à 1545, il accomplit un tour de France, avant de s’établir à Arles où il crée un médicament à base de plantes sensé prévenir la peste ; pendant l’épidémie d’Aix, son remède semble efficace. Lors d’un voyage en Italie de 1547 à 1549, il rencontre un alchimiste végétal qui lui fait découvrir les vertus thérapeutiques des confitures à base de plantes. S’intéressant à l’astrologie, il commence à écrire des calendriers de prévisions basés exclusivement sur les astres, genre très prisé par le peuple. Il signe à partir de 1550 ses ouvrages du nom de Nostradamus. A partir de 1555, il décide de réunir ses prédictions (qui intriguent encore aujourd’hui) dans un ouvrage global, dont le premier tome, ‘Prophéties’, parait à Lyon. Sa renommée lui permet de devenir l’astrologue attitré de Catherine de Médicis, puis le médecin de Charles IX.
Il meurt le 2 juillet 1566 à Salon-de-Provence.

- 1895 : Paul Éluard (Eugène Émile Paul Grindel) est né à Saint-Denis, près de Paris.
Le poète, de santé fragile, est obligé, à l’à¢ge de seize ans, d’interrompre ses études, car il est atteint de tuberculose. Hospitalisé en Suisse il rencontre une jeune russe de son à¢ge en exil Helena Diakonova qu’il surnomme Gala. La forte personnalité, l’impétuosité, l’esprit de décision, la culture de la jeune fille impressionnent le jeune Éluard qui prend avec elle son premier élan de poésie amoureuse, un élan qui se prolongera dans tous ses écrits. Elle dessine son profil, et il ajoute à la main : « Je suis votre disciple ». Ils lisent ensemble des poèmes et se marient le 21 février 1917.
La poésie d’Éluard est d’abord une exaltation lucide du désir. Chez Paul Éluard, les exigences morales épurent le mot sans jamais éluder les bouleversements de l’homme, tant la logique de l’amour les soutient. « Pour lui, l’amour est la grande force révolutionnaire », (Jacques Gaucheron). Il l’approfondit sans cesse, du désir le plus charnel à l’érotisme et jusqu’à cette ouverture au monde qu’est l’amour. La seule exigence totalisante étant celle du bonheur. Éluard dit : « Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d’autre ».
Il meurt le 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont.