Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 14 novembre 2018

La vie 14 juin 2018

14 Juin

Dicton : « A la Saint-Rufin, cerises à plein jardin » (Deux Sèvres).

Journée Mondiale des donneurs de sang

C’est la fête de : Elisée, Rufin, Valère, Lidwine, Ludivine, …

Sagesse : Ne te lie pas avec un homme emporté, ne vas pas avec un homme irascible, de peur que tu n’apprennes ses manières et n’y trouves un piège pour ta vie.

Œuvre des poètes du calendrier républicain : Jasmin

Du ciel à la terre :
Soleil 2018 Gap : 5h 50, 21h 22 ; soleil ; (Pluv. 567,1 mm) ; temp. : 9,3°/23,8° (H : 86 %) Phase lunaire, Premier croissant, croissante, descendante. Au jardin, jour racine (jusqu’à 17h20). Semer carottes, radis (de tous les mois et des radis noirs pour l’hiver), panais, rutabagas, betteraves, navets ronds à consommer jeunes, raiponce. Planter les tubercules de poire de terre (Polymnia edulis).

Soleil 2017 Gap : 5h 50, 21h 22 ; soleil ; (Pluv. 374,4 mm) ; temp. : 18,5°/33° (H : 85%) Phase lunaire, Gibbeuse décroissante, décroissante, ascendante. Au jardin, jour racine. Semer des carottes, des radis (de tous les mois et des radis noirs pour l’hiver), des endives, des panais, des rutabagas, des betteraves, des navets ronds, de la raiponce. Planter des tubercules de poire de terre (Polymnia edulis).

Soleil 2016 Gap : 5h 50, 21h 22 ; soleil, vent l’après midi ; (Pluv. 335,6 mm) ; temp. : 10,8°/23° (H : 88%) ; Phase lunaire, Premier quartier, croissante, descendante. Au jardin, jour racine, planter les poireaux semés en avril ; les céleris-raves semés courant mars ou début avril ; le souchet. Terminer la plantation des patates douces. Eclaircir les semis de carottes, d’endives et de tous les légumes racines du mois de mai. Récolter les pommes de terre précoces selon vos besoins (elles se conservent mal) et les échalotes grises.

Soleil 2015 Gap : 5h 50, 21h 22 ; nuageux, orageux (Pluv. 327,5 mm + 11,6 mm) ; temp. : 13,4°/21,9° (H : 96%) ; Phase lunaire, dernier croissant, décroissante, ascendante. Au jardin, jour racine. Semer des panais et des carottes de conservation (récoltes d’automne) ; des radis de tous les mois et, en lignes distantes de 30 à 40 cm et à 2-3 cm de profondeur, des radis d’hiver (radis noirs et les radis japonais Daïkon) que vous éclaircirez à 15 cm après la levée ; des navets ronds à récolter jeunes et des betteraves tardives ; des oignons blancs primeurs et des oignons à confire (récolte 2 mois après le semis) : ’De Barletta’, ’Printanier Parisien’, ’Hà¢tif de Paris’, ’Premier’.

Soleil 2014 Gap : 5h 50, 21h 22 ; soleil orageux en fin de journée (Pluv. 417,1 mm) ; temp. : 13,9°/28,1° (H : 83%) ; Phase lunaire : Gibbeuse descendante, ascendante, décroissante. Au jardin, jour fruit. Semer les concombres, les cornichons, les courges, les haricots, les melons et les pois à grains ridés.

Soleil 2013 Gap : 5h 50, 21h 22 ; soleil ; temp. : 13° ; Phase lunaire, Premier croissant, descendante, croissante. Au jardin, jour fruit. Période favorable pour les plantations du 9 au 22 juin.

Ce jour là  :
- 1864 : Aloïs Alzheimer est né à Markbreit, petit village bavarois près de Wà¼rzburg au sud de l’Allemagne.
Il soutient sa thèse de doctorat sur "Les glandes cérumineuses", en 1887, c’est à cette occasion qu’il réalisa ses premières plaques histologiques.
En 1888, il commence sa carrière comme médecin assistant à l’hôpital spécialisé des maladies mentales et épileptiques de Francfort. Il s’intéressait particulièrement à la démence d’origine dégénérative ou vasculaire, mais ses recherches portaient aussi sur les psychoses, la psychiatrie judiciaire, l’épilepsie. Son intérêt pour la neuropathologie des troubles de la démence était partagé par son collègue Franz Nissl qui le rejoignit à Francfort en mars 1889. C’est Nissl qui fournit à Alzheimer les nouvelles techniques histologiques pour l’étude des pathologies nerveuses (coloration à l’aniline - découverte de la chimie allemande - et les imprégnations argentiques des chimistes italiens et espagnols).
A cette époque l’état de démence du sujet âgé est considéré par la grande majorité des psychiatres comme normal, et lié à l’usure normale du temps, la fameuse "artériosclérose".
Dans cet établissement de Francfort est admise le 25 novembre 1901, une femme de 48 ans. Elle présente une symptomatologie variée associant une dégradation progressive de ses facultés cognitives : des difficultés de mémoire et de compréhension, allant jusqu’à l’aphasie, de désorientation, des comportements incohérents et imprévisibles, des hallucinations, de la confusion mentale et une inaptitude psychosociale. C’est cette patiente qui inspire au Docteur Alzheimer la description de la maladie qui va bientôt porter son nom.
En 1907, Alzheimer publia un article, intitulé "Une maladie caractéristique grave du cortex cérébral"
En 1912, Alzheimer est nommé directeur de la clinique psychiatrique de l’université Freidreich-Wilhelm de Breslau (aujourd’hui Wroclaw, en Pologne). Il est alors à l’apogée de sa carrière.
Mais le neuropsychiatre est bientôt touché par une affection dégénérative dont il meurt le 19 décembre 1915 à Breslau.