Contre la tempête du progrès pour une insurrection pacifique

Ça se passe aujourd'hui

Le 13 décembre 2017

La vie 12 août 2017

12 aout

Dictons : « A la Sainte-Claire, s’il éclaire la tonne, c’est l’annonce d’un bel automne. » ; « Si le jour de Sainte-Claire, la journée est chaude et claire, comptez sur les fruits à couteaux, à coup sûr ils seront beaux. »

Journée Internationale de la jeunesse
Journée mondiale des éléphants.

C’est la fête de : Clarisse, Claire, Chantal, Jeanne, Janine, Jeanne-Françoise, Isidore, Karl, …

Œuvre des poètes du calendrier républicain : Loutre

Sagesse : La fin de la chenille est le début du papillon.

Du ciel à la terre :
Soleil 2017 Gap : 6h 35, 20h 46 ; soleil, vent le matin ; (Pluv. 438,5 mm) ; temp. : 8°/27° (H : 83%) Phase lunaire, Gibbeuse décroissante, décroissante, ascendante. Au jardin, jour feuille. Semer des salades : mà¢che (choisissez des variétés résistantes au froid), du pourpier doré, du pourpier d’hiver (moins connu, appelé aussi claytone de Cuba) du cresson de Para, des épinards, des laitues d’hiver et des laitues à couper à récolter avant les gelées ; dans le Midi, vous pouvez aussi semer des scaroles et des chicorées frisées ; du chou chinois (sauf dans le Midi attendre septembre) et du choux cabus (en régions douces) ; des bettes ; des engrais verts (luzerne, vesces, mélilot, trèfle, moutarde, sarrasin, fenugrec, colza fourrager) dans les planches libérées de leurs cultures ou entre les lignes de légumes à large espacement.

Soleil 2016 Gap : 6h 35, 20h 46 ; soleil ; (Pluv. 412,8 mm) ; temp. : 9,3°/28° (H : 80%) ; Phase lunaire, Premier quartier, croissante, descendante. Au jardin jour feuille. Eclaircir les semis de choux chinois, de mà¢che et de chicorées des épinards de l’arroche (un plant tous les 40 cm). Repiquer les choux de Bruxelles (à récolter en fin d’automne et en hiver), le chou vert non pommé. Pour semer une nouvelle pelouse, préparer le sol pour qu’il soit prêt à recevoir le semis, en septembre. Diviser les aromatiques comme le thym ou la menthe. Continuer à tailler les haies de thuyas.

Soleil 2015 Gap : 6h 35, 20h 46 ; soleil (Pluv. 408,5 mm) ; temp. : 16°/35° (H : 68%) ; Phase lunaire, Dernier croissant, décroissante, descendante. Au jardin, jour fleur (jusqu’à 18h 59). Repiquer les bisannuelles et les vivaces semées début juillet. Bouturer les rosiers et les géraniums lierre, les pélargoniums, surfinias, azalées du Japon, camélia, hortensia, viorne, ciste, véronique, weigélia... Marcotter les grimpantes (chèvrefeuille notamment). Récolter les graines de fleurs du jardin pour les ressemer l’année prochaine. Diviser les hémérocalles. Planter les iris. Dans le midi, vous pouvez encore planter des brocolis.

Soleil 2014 Gap : 6h 35, 20h 46 ; soleil puis nuages (Pluv. 573,4 mm) ; temp. : 12,9°/28,7° (H : 83%) ; Phase lunaire : Gibbeuse descendante, ascendante, décroissante. Au jardin, jour fleur : Semer les brocolis et les choux-fleurs. Semer les annuelles peu frileuses. Greffer les rosiers.

Soleil 2013 Gap : 6h 35, 20h 46 ; soleil ; temp. : 13,2° ; Phase lunaire, Premier croissant, descendante, croissante. Au jardin, jour racine. Ramasser les échalotes et les oignons, semer la chicorée sauvage, les navets et les radis, repiquez les brocolis.

Ce jour là  :
- 1737 : Antoine Parmentier est né à Montdidier dans la Somme.
Alors que Parmentier est en 1771 apothicaire-major de l’Hôtel royal des Invalides l’Académie de Besançon lance un concours ayant le thème suivant : « Quels sont les végétaux qui pourraient-être substitués en cas de disette à ceux que l’on emploie communément et quelle en devrait être la préparation ? »
Parmentier entreprend la rédaction d’un mémoire et défend son projet comme suit :
« Nos soldats ont considérablement mangé de pommes de terre dans la dernière guerre ; ils en ont même fait excès, sans avoir été incommodés ; elles ont été ma seule ressource pendant plus de quinze jours et je n’en fus ni fatigué, ni indisposé. »
A l’issue de la publication de son mémoire, l’Académie des Sciences, des Belles-Lettres et des Arts le récompense, malgré une interdiction du Parlement de cultiver la pomme de terre datant de 1748.
Avec de nombreuses difficultés Parmentier va réussir à imposer la pomme de terre.
Louis XVI qui sert des pommes de terre à sa table, autorise en juin 1787 le classement du tubercule dans les plantes utiles du jardin d’essai de Rambouillet.
En 1795, la Commune ordonne de planter des pommes de terre dans les jardins des Tuileries pour faire face à la famine qui s’abat sur Paris.
Inspecteur général du Service de santé sous Napoléon, Parmentier, impose, de 1805 à 1813, l’obligation de la vaccination contre la variole.
Il va aussi améliorer la qualité du pain distribué dans les hôpitaux et les prisons en imaginant une nouvelle méthode de panification. Il aura l’idée d’extraire le sucre d’autres végétaux que la cane à sucre. En 1793, il donne même les techniques à employer.
Et va développer des techniques pour la conservation des aliments. Il étudie le conservation par le froid et conseille la réfrigération de la viande et la conservation par ébullition.
Il meurt le 13 décembre 1813 à Paris.